[accueil] [histoire de la maquette] [documentation] [analyses] [forum] [news & expos] [ webmestre ] [aerostories ] [liens]

>sommaire précédent<

INTERVIEW DE GREG ANDERSON , FONDATEUR DE OZMODS

D'abord merci M. Anderson d'accorder cette interview à Modelstories. Pouvez-vous d'abord nous parler un peu de vous ? Comment devient-on producteur de kits ?

OZMODS est issu d'une crise de la quarantaine ! Ma carrière enfiévrée d'éditeur de magazine et d'auteur  avait perdu de son attrait au milieu des années 90. Avoir une licence de pilotage et pratiquer le pilotage aérien en compétition finissait aussi par manquer de « peps » et je me suis mis dans la tête de restaurer de vieux avions militaires. Bien sûr à ce moment-là il n'y avait pas la moindre épave disponible pour ce projet. Ayant été un fana de maquettiste toute ma vie, un ami a suggéré que je passe de l'autre côté de la barrière et produise des maquettes. C'est lui qui a suggéré le nom de « OZMODS » pour maquettes (models) australiennes (OZ est le surnom de l'Australie). Voilà c'est comme çà que çà a débuté.
Les premières années j'ai produit des kits de conversion : C-130A Hercules, A-26K Invader, CH-47C Chinook, etc et en 1997 j'ai sorti mon premier kit complet : un Caribou au 1/48 en multi-média. Ce kit est toujours resté en production depuis cette époque et est un important produit d'appel pour le reste de la gamme. En 2000 j'ai pris ma retraite de mon activité d'éditeur pour me concentrer sur OZMODS. Aujourd'hui OZMODS fabrique en interne toute sa gamme et agit comme sous-traitant de nombreuses autres marques comme Red Roo, Hawkeye, Firestorm, Freightdog, High Planes etc…
En 2008 OZMODS a repris la gamme Scaledown (principalement des accessoires pour le F-111 au 1/72 et 1/48)
La nouveauté de l'année va être le lancement d'une nouvelle gamme de figurines militaires australiennes en 120mm, sculptées par  un artiste réputé de Nouvelle-Zélande , Phil Walden. Nous avons les premiers tirages et nous en sommes au packaging.

OZMODS est aussi un sous-traitant de l'industrie aérospatiale locale , notamment  pour la fabrication d'antennes en plastique.

Greg Anderson le fondateur de OZMODS

Comment choisissez-vous les sujets à faire en maquette ?

En ce qui concerne les sets de conversion cela part de ce qu'on me demande le plus. Pour les kits complets, la démarche est bien sûr la même mais il y a aussi un élément  personnel : je fais des modèles qui m'attirent moi-même. Je communique aussi régulièrement avec des maquettistes de tous les coins du monde et leurs impressions et commentaires sont très importants.
Et en effet, nous allons faire un Mirage australien !
Mark Taylor et Bruce Scott, qui sont de grands fans du 1/144 ont fourni plein d'informations sur cet avion et seront je pense heureux du résultat.

Le petit dernier d'OZMODS, le Hawk au 1/144 ici monté par Bruce Scott.  Ce kit a fait l'objet d'un montage dans Modelstories : BAE Hawk par Sylvain Deloire

Dans la sélection des sujets, visez-vous en priorité le marché australien ou au contraire recherchez-vous des sujets ayant un attrait au niveau mondial ?

On peut même dire que c'est le contraire. Le marché australien est minuscule du fait d'une population réduite. De plus le 1/144 n'y est pas populaire alors que cela représente 25% de notre CA. Donc en fait 95 % de nos ventes sont à l'exportation : USA, Angleterre et Europe représentent la majorité mais il y a une forte émergence des marchés asiatique et sud-américain.

La conception des boites est un aspect important de l'attrait des kits. Pouvez-vous nous en dire plus sur cet aspect ?

Je suppose que compte tenu de mon passé dans l'édition et compte tenu que j'ai potentiellement accès aux compétences et aux ressources pour cela, on pourrait s'attendre à ce que j'ai des boites très léchées. En fait non , cela ne sert à rien pour vendre nos produits et c'est autant de gagné sur le coût final!
OZMODS n'est pas un grand fabricant et nous ne sommes pas dans la même catégorie du'Airfix , Revell ou même certains fabricants tchèques. Les gens qui achètent nos kits le font parce qu'ils sont des maquettistes soucieux d'ajouter tel ou tel sujet à leur collection… c'est pourquoi nous pouvons nous contenter d'emballages simples.

Pièces pour le Canberra B(I) 8 au 1/144

Qu'est ce qui vous a fait choisir le 1/144 comme échelle ?
Quand nous avons eut l'occasion d'acheter une machine à injecter, c'était la seule taille de maquettes qui pouvait tourner dessus ! Sept ans après elle tourne toujours et a encore bien des années devant elle !

Comment concevez-vous vos kits ? Pouvez-nous nous raconter le développement d'un kit , du choix du sujet jusqu'à la production ?
Comme tout fabricant de maquettes vous le dira c'est un chemin long, tortueux et parfois frustrant.
A l'origine je faisais mes modèles maîtres (masters) à la main puis je les pantographiais. C'est ce qui s'est passé pour toute la gamme navale 1/700 et les avions au 1/144.sauf le Bae Hawk T1 qui a été réalisé directement au 1/144 par Terry Patrick en Angleterre.
Depuis cette année nous nous sommes informatisés! On a acheté un système de scannage 3D , une fraiseuse pilotée par ordinateur et naturellement on s'est lancé dans la CAO… la première application a été pour le nez du Hawk T2 (qui dérive du T1 précité). Notre premier kit au 1/72 devrait voir le jour cette année et bénéficiera de cette technologie.
En ce qui concerne les kits en injecté, les pièces sont conçues pour s'adapter aux capacités de notre équipement d'injection … et de l'équipement futur que nous utiliserons sur les kits au 1/72. Une fois qu'on a le master (réel ou informatique) on le transfert dans l'outillage et une fois que celui-ci tourne correctement la production peut commencer.
Ca a l'air simple comme çà mais en pratique c'est tout sauf simple !
Pour la résine c'est pareil : on part d'un master pour arriver à un moule en silicone qui généralement tient 20 à 30 tirages avant de lâcher ce qu'on doit prendre en compte considérant que le nombre de tirages peut atteindre plusieurs milliers !

Pensez-vous vous diversifier dans d'autres branches du maquettisme (militaire, voiture, espace , science-fiction etc…) ?
Nous faisons déjà des bateaux et nous allons lancer une gamme de figurines. Nous avons fait beaucoup de sous-traitance pour des sujets de SF , des voitures et du wargame et ce serait sûrement intéressant d'en faire nous même.

Servant de mitrailleuse Lewis , 120mm par  Phil Walden (un soldat australien de la 1e GM en France)

Pièces pour le HMS Vampire au 1/350.

Comment définiriez-vous le positionnement de OZMODS sur le marché mondial de la maquette ?

OZMODS est tout petit mais je suis toujours surpris de voir comment nos produits sont connus et reconnus par tous les maquettistes...et les ventes continuent de croître tous les ans. J'ai beaucoup de projets mais pas assez de temps pour tous.

Pensez-vous que la (les) crise(s) de 2008 auront un impact sur le hobby ?

Cela aura un effet mais nous ne le ressentons pas encore. J'espère juste que tous les gros pontes des gouvernements et des multinationales arriveront à apporter des solutions indépendantes de leurs intérêts personnels et à oublier leurs ego.

Avez-vous quelque chose de spécial à déclarer à vos lecteurs français ?

J'ai de nombreux contacts avec nos clients français et ils ont contribué à plusieurs projets dans le passé. Mark Taylor et Bruce Scott  poussent pour plus de sujets français au 1/144 , en particulier Ouragan, Mystere et Etendard, j'espère qu'ils suivront assez rapidement les Mirage.


Merci M. Anderson d'avoir bien voulu répondre à nos questions

© Modelstories 2009

Caribou 1/48 . Maquette de David Charles